Vitamines Naturelles et Biodisponibles

Multivitamines B 

Vitamines Naturelles et Biodisponibles

Complexe de vitamines B: Naturel ou synthétique? Quels sont les avantages des sources naturelles ou des préparations de vitamines biodisponibles?

Vitamines B: Naturelles ou Synthétiques

Résumé

  • Les préparations de vitamines synthétiques ont une constitution chimique très différente aux vitamines naturelles dans l’alimentation et dans notre le corps humain
  • Les vitamines synthétiques ne sont pas directement utilisables par l’organisme et doivent d’abord être métabolisées.
  • Les vitamines du groupe B peuvent également être administrées sous forme de coenzyme bio-actif, telles qu’elles existent dans le corps humain.

Les vitamines du groupe B se trouvent en quantité abondante dans de nombreux aliments. Toutefois en cas de doute sur les aliments (pollution et faible qualité), d’alimentation déséquilibrée ou de troubles d’assimilation, les apports effectifs seront insuffisants pour répondre aux besoins de l’organisme. Dans ces différents cas, il peut être recommandé de prendre des compléments alimentaires pour compenser le déficit.

Certains experts émettent des doutes sur le fait que les vitamines du groupe B  sont sous forme synthétique, telles qu’on les trouve dans les compléments alimentaires synthétiques, soient moins efficaces que leurs analogues naturelles. 

Non seulement, sous cette forme ces substances artificielles sont parfois totalement inexistantes dans la nature, mais qui plus est, les préparations chimiques ne contiennent pas les nombreux co-facteurs qui sont toujours liés à ces vitamines dans les aliments. Certains experts avancent même que les vitamines en général ne sont pas des substances isolées mais de facto fonctionnent plutôt des complexes nutritifs élaborés, et c’est pourquoi dans certains cas la prise de molécules (ou vitamines) isolées de manière artificielle peut être inefficace, voire nuisible à l’organisme.

Cependant, cette opinion n’est pas unanime car jusqu’à aujourd’hui, peu d’études scientifiques crédibles n’ont réellement appuyé cette hypothèse. Ceci dit, il est connu et accepté que les effets de nombreuses vitamines dépendent d’autres substances ou micro-nutriments, mais aussi paradoxalement que le succès parfois spectaculaire de traitements aux vitamines repose parfois sur des molécules synthétiques isolées. Pourtant à ce jour aucune étude comparative n’a pu clairement prouver si l’usage de vitamines naturelles en conjonction avec leurs cofacteurs naturels apporterait des résultats supérieurs. De même, on ne sait pas non plus dans quelle mesure l’usage de molécules synthétiques pourrait avoir un impact négatif sur le long terme, comme certains le supposent.

Complexe de vitamine B: Sources alimentaires

L’idée d’extraire directement les nutriments naturels des aliments semble être une évidence pour le consommateur, cependant pour les producteurs de préparations pharmaceutiques, les vitamines synthétiques offrent de nombreux avantages: le processus chimique permet une production de qualité contrôlable, offrant ainsi le choix du dosage et ce de manière simple et peu coûteuse. Par ailleurs ces préparations artificielles sont nettement plus stable chimiquement, offrant ainsi la possibilité d’une conservation plus longue.

Malgré ces avantages, les doutes émis depuis quelques années par certains experts en vitamine ainsi qu’un nombre croissant de consommateurs ont guidé les effets de certains producteurs dans la direction d’une gamme de produits plus naturelle incluant des extraits végétaux (complexes de vitamines larges incluant les cofacteurs). Ce développement a fait fleurir de nombreux nouveaux produits sur la marché, mais ces derniers ont des procédés de fabrication très variables.

Les produits provenant réellement d’aliments naturels (légumes, germes, herbes, fruits etc.) sont extrêmement rares, car le processus d’extraction est relativement complexe, donc couteux. Dans ce cas, l’extraction des „plantes porteuses“ est faite avec l’aide d’une solution biologique de nutriments provenant d’autres plantes. Dans cette solution biologique, on ajoute par la suite des peptides spécifiques qui activent les vitamines et les transportent dans les cellules végétales. Dès que cela est effectué, la plante est récoltée ou cueillie, et le contenant cellulaire est extrait. Ce genre de processus n’inclut le plus souvent que des végétaux et ingrédients issus de l’agriculture biologique.

La vitamine B12 qui n’existe pas dans les plantes mais dans les bactéries provient soit de cultures bactériennes ou sous forme de coenzyme. Sur internet et dans le commerce, ces préparations reçoivent souvent le nom de vitamines whole-food et sont uniquement fabriqué et vendue par une poignée de sociétés dans le monde.

En revanche, beaucoup plus fréquents sur le marché, sont les cultures biologiques de levures et de probiotiques liées à des nutriments, vitamines synthétiques ou des composants comprenant leur précurseurs chimiques. Les levures absorbent les vitamines et s’enrichissent ainsi. Les vitamines peuvent ainsi être récoltées en tant que „produit végétal“. Ces produits vantent ainsi leur teneur en vitamine naturelle, revitalisées en „état d’aliment“, ou Food-State en anglais.

La troisième catégorie est le cas des préparations qui contiennent un mélange de vitamines synthétiques et d’extraits de végétaux enrichis en vitamines naturelles. L’idée derrière est d’offrir à l’organisme le spectre naturel des nutriments avec tous les co-facteurs, plutôt que les vitamines isolées chimiquement, mais aussi d’assurer un degré de stabilité chimique supérieur, comme l’offre le processus expliqué plus haut.

Les vitamines B sous forme de coenzyme

D’autres fabricants prennent une autre direction: au lieu de proposer les formes isolées artificielles de complexe de vitamine B (n’existant ni dans la nature, ni dans notre corps), ils vendent des préparations contenant les formes bio-actives de coenzymes de vitamine tel que le corps les métabolise. Toutefois, ces préparations sont quand même fabriquées chimiquement, mais du fait de leur forme bio-identique, elles peuvent être directement utilisées par le corps.

En revanche, les vitamines synthétiques doivent être „activées“ au préalable par l’organisme avant de pouvoir remplir leur fonction. Plusieurs étapes métaboliques requérant l’utilisation de nombreux autres micro-nutriments (parfois puisé dans les réserves de l’organisme) sont nécessaires pour cette activation. Ce processus représente donc une perte métabolique et suppose que tous les autres facteurs en jeux soient présents en quantité suffisante dans l’organisme.

A ce problème il faut ajouter le fait que de nombreuses vitamines sont souvent stabilisées à l’aide de substances controversées Chlorhydrate (B1 et B6) et le Cyanure (vitamine B12). Ainsi dans certains complexes de vitamine du groupe B, la vitamine B1 peut être désigné par Hydrochloride de Thiamine (Thiamine-HCl) et le vitamine B12 peut être fabriquée sous forme de Cyanocobalamine, molécules qui n’existent ni dans la nature ni naturellement dans le corps humain. Ces éléments sont monnaie courante dans pratiquement toutes les formes de vitamines et compléments synthétiques.

En théorie, l’utilisation des formes de Coenzyme offre les avantages suivants:

  • Il s’agit de formes biodisponibles ou bio-actives, donc directement utilisables par l’organisme.

  • Aucune métabolisation/transformation n’est nécessaire.

  • La dépendance à d’autres micro-nutriments est minimisée.

  • Ces formes sont plus souvent exemples d’erreurs de fabrication que les alternatives chimiques isolées (ex vit. B6)

Une autre possibilité est l’utilisation des précurseurs naturels de vitamines qui sont rapidement et facilement métabolisantes par l’organisme. Pour la vitamine B1 par exemple, on prend parfois de la Benfotiamine, un précurseur de vitamine B1 liposoluble, qui se différencie de la vitamine B1 aqua-soluble par le fait qu’elle est 5 à 7 fois mieux assimilée1.

Complexe de vitamines B et coenzyme

Voici une comparaison entre les formes artificiels et des formes de coenzymes biodisponibles:

B1 (Thiamine)

Hydrochlorate de Thiamine, Mononitrate de Thiamine

Phosphate de Thiamine, Cocarboxylase (Thiamine Pyrophosphate)

Benfotiamine

B2 (Riboflavine)

Riboflavine

Riboflavine 5’-Phosphate, / Flavine Mononucléotide (FMN)

 

B3 (Niacine)

Niacine, acide nicotinique

Niacinamide, Nicotinamide-di-Phosphate/Nicotinamide Adenine Dinucléotide (NAD), Nicotinamide Adénine Dinucléotide Phosphate (NADP), Nicotinamide di-Phosphate Hydrate /Nicotinamide Adénine Dinucléotide Hydrid (NADH)

Inositol Nicotinate, Inositol Hexaniacinate, lnositol Hexanicotinate

B5 (acide pantothénique)

Acide Pantothénique, Pantothenate,Pantothénate de Calcium

Acide D-Pantothénique, Pantéthine, 4′-phosphopantéthéine

Dexpanthénol, D-Panthénol

B6 (Pyridoxine)

Pyridoxine, Pyridoxine-HCl

Pyridoxal-5-Phosphate/P-5-P

 

B7 (Biotine)

Biotine

D-Biotine

B9 (Acide Folique)

Acide Folique, Acide Pteroylmonoglutamine

Folate, 5-Formyl- Tetrahydrofolate, 5-Methyltetrahydrofolate/5-MTHF, Calcium-L-Methylfolate (Metafolin®)

B12 (Cobalamine)

Cyanocobalamine

Méthylcobalamine, Adénosylcobalamine

Hydroxocobalamine

Manque de recherche

Il manque depuis longtemps des recherches scientifiques sur ces questions importantes. Seules les vitamines B9 (acide folique) et la vitamine B12 ont été étudiées et montrent que les vitamine sont de manière générale plus efficaces sous forme de coenzyme. Mais les études comparatives approfondies sur les autres vitamines du groupe B n’existent pas de sorte que l’on ne peut rien affirmer mais seulement supposer intuitivement que les résultats seront équivalents.

Selon nous, il est plus que plausible que notre organisme réponde de manière optimale aux nutriments naturels. Lorsque que cela est possible, il est évidement préférable de subvenir à ses besoins à l’aide d’aliments frais et naturels. Mais selon lorsque cela n’est pas possible, il est recommandé d’opter pour une sorte de complément qui réplique au mieux le modèle naturel et idéalement provenant d’aliments naturels

Sources

1 Schreeb, K.H. et al, Comparative bioavailability of two vitamin B1 preparations: benfotiamine and thiamine mononitrate, Eur J Clin Pharmacol. 1997;52(4):319–320; PMID 9248773.




Schreib einen Kommentar