Vitamine B12 – Surdose

Surdosage de B12 

Vitamine B12 – Surdose

Surdosage et vitamine B12 : Pourquoi le surdosage de la vitamine B12 est presque impossible et même conseillé par les thérapeutes? Explications.

Surdoser la vitamine B12 est-ce possible ?

Résumé

  • Un surdosage de vitamine B12 est presque impossible.
  • Unique et rare effet secondaire connue: poussée d’acné.
  • Fortes doses de vitamines B12: souvent nécessaires car seulement une fractions de la dose est réellement absorbée.
  • Des doses de 500 à 2 000 μg/jour sont standard dans les traitements de carences en vitamines B12.
  • Les préparations orales sont aussi efficaces que les injections.

Certaines consommateurs peuvent être inquiets des conséquences du surdosage de la vitamine B12 car les suppléments ont souvent des dosages très élevées. Et cette crainte est tout à fait justifiée: en principe, une prise massive de vitamine peut être très néfaste sur le métabolisme. Mais peut-on surdoser la vitamine B12 ?

Heureusement, non : un surdosage de vitamine B12 est improbable puisque le corps évacue les quantités inutilisées très facilement. Cependant, il ne faut pas abuser car même si la vitamine B12 superflue est évacuées par les reins, cette évacuation représente une charge de travail supplémentaire. En principe cela ne cause aucun problème pour les personnes en bonne santé mais déconseillé aux individus souffrant de problèmes rénaux.

En général, il est préférable de répondre à ses besoins en vitamines B12 avec une faible quantité que de prendre d’énormes doses à titre préventif. Une prise orale d’environ 500 μg peut être suffisante pour couvrir les besoins même en cas de troubles digestifs. Les dosages élevés sont seulement pertinents dans le cadre thérapeutique.

Vitamines B12: Excès

Le besoin journalier en vitamines B12 s’élève officiellement à environ 3 μg pour un adulte en bonne santé. Pourtant l’assimilation par l’alimentation peut être bien supérieure : 100g de foie de veau transmettent 60 μg de vitamine B12 soit 2000 % du besoin journalier. On peut donc dire que l‘alimentation peut également apporter des fortes doses également. Parmi les préparations de vitamines B12 disponibles sur le marché, on trouve des dosages allant parfois jusqu’à 5000 μg: cela représente environ 160 000% du besoin journalier.

À première vue ce dosage parait gigantesque, mais il ne faut pas se méprendre. En effet, il y a une différence significative entre les doses ingérées et les quantités de vitamine B12 effectivement assimilées. Comme nous le verrons par la suite, de facto seule une fraction des quantités ingérées (alimentation ou préparations orales) est finalement assimilée par l’organisme. C’est pourquoi un surdosage élevé est est absolument nécessaire pour les personnes souffrant de troubles digestifs afin d’éviter les carences de B12 et d’assurer une bonne santé.

De nouvelles recherches font apparaitre clairement que les valeurs planchers pour définir une carence en vitamines B12 ainsi que les AJR (apports journaliers recommandés) sont bien trop basses. Mais la question concernant la limite supérieure demeure sans réponse à ce jour.

Vitamine B12: symptôme et effets secondaires de surdosage

La vitamine B12 est un vaste sujet de recherche et même après des décennies d’études, aucun symptôme de surdosage de vitamines B12 n’est connu à ce jour. De ce fait, aucune dose maximale de vitamines B12 n’a été déterminée. En omettant la problématique d’évacuation par les reins, il serait en théorie possible d’ingérer des vitamines en très grande quantité sans effet négatif.

La Cyanocobalamine est la forme qui pourrait poser problème car sa métabolisation génère la formation de faibles quantités de Cyanure (le poison) que certaines personnes tolèrent très mal, notamment les grands fumeurs. Toutefois, pour la plupart des individus, ces quantités sont tellement faibles qu’elle ne posent aucun problème.

Une forte dose de vitamines B12 par injection intramusculaire peut provoquer une réaction immunitaire, faisant apparaître une inflammation de la peau, une forme spéciale d’acné. Des bouffées de chaleur, des vertiges et des nausées peuvent également être ressentis. Cependant ces effets indésirables sont attribuables aux conservateurs dans les préparations injectables et non à la vitamine.

Vitamine B12 et acné

Des études ont rapporté que certaines personnes ayant reçu des fortes doses de vitamine B12 intramusculaire avaient eu des réactions cutanées sous forme de poussées acnéique. Les recherches n’ont pas encore clairement expliqué les raisons de ces effets. Il y’a toutefois de fortes présomptions que les individus souffrant de ces troubles soient allergiques au Cobalt dans la cobalamine, dénomination chimique de vitamine B12.

Surdosage de B12 et grossesse

D’après les connaissances actuelles, les femmes enceintes n’ont pas à de crainte à avoir en ce qui concerne le surdosage de la vitamine B12. En effet, la vitamine B12 inutile est évacuée par l’urine, elle ne peut donc pas atteindre le sang, ni de ce fait le foetus.

Bien au contraire, les femmes enceintes doivent plutôt prêter attention à avoir un approvisionnement suffisant en vitamines B12 et en acide folique (vitamine B9) car une carence dans ces vitamines essentielles peut en effet entrainer de graves dommages au foetus. En période de grossesse et d’allaitement le besoin en vitamine B12 augmente significativement, passant d’environ 4 à 6 μg par jour.

Ceci-dit, le dosage nécessaire dépasse rarement 500 μg/ jour.

Vitamine B12 : Forte ou petite dose ?

Il a été démontré que, chez les patients souffrant de troubles digestifs, le traitement d’une carence par voie orale n’était efficace qu’à partir d’un dosage de 500 µg/jour. En effet, c’est à ce niveau que les marqueurs de carence montrent des améliorations significatives4-5. C’est pour cette raison que depuis des années les doses de 500 à 2000 μg/jour sont devenues le standard dans le traitement de carences aigües en vitamines B12, carences associées ou entrainant des maladies.

Ce procédé s’explique facilement lorsque l’on observe de prêt le métabolisme de la vitamine B12. Cette dernière est assimilée à l’aide d’une molécule de transport qu’on appelle le Facteur Intrinsèque (FI). Cette molécule de transport est sécrétée par l’estomac et en quantité limitée. Chez les personnes en bonne santé, une quantité maximum d’1,5 μg de vitamine B12 est assimilable via le facteur intrinsèque. Additionnellement, environ 1% de la dose totale ingérés peut entrer dans le sang sans nécessiter le FI, il s’agit du mécanisme de transport passif.

Donc sur une dose de 500 μg de vitamines B12 ingérée, un maximum de 1,5 μg sera assimilé par le FI et 5 µg par le transport passif : par conséquent le surdosage n’est pas si élevé qu’il n’y paraît. Si la quantité ingérée est trop faible et la personne souffre de troubles digestifs (malabsorption de vitamine B12), il est possible que ces apports ne subviennent pas aux besoins de l’organisme.

Prenons l’exemple d’une préparation de 50 μg: en cas de troubles intestinaux, les 1,5 μg habituellement assimilés par le FI ne peuvent pas être assimilés car le processus incluant le FI ne fonctionne pas. Il reste uniquement 0,5 μg qui seront absorbés par transport passif. Par conséquent, malgré le surdosage non négligeable de cette préparation, la quantité effectivement assimilée ne représente au final qu’une fraction de l’apport journalier recommandé.

Etant donné que la plupart des personnes souffrant de carence en vitamine B12 souffrent de troubles gastro-intestinaux (leurs corps n’assimilent pas correctement), l’approvisionnement de leur organisme par voie orale dépend de l’absorption par transport passif. C’est pour cela que les doses des préparations orales sont aussi disproportionnés par rapport aux AJR officiels.

Complexes de vitamine B complexe: surdosage

Contrairement au dosage de la vitamine B12, il faut faire attention au dosage de certaines vitamines du groupe B, notamment les vitamines B5 et B6. À haute dose, la vitamine B5 peut déclencher, des vasodilatations, démangeaisons, nausées, maux de tête, et autres réactions allergiques. Une petite quantité peut provoquer des dommages hépatiques et des irritation des muqueuses stomacales. La vitamine B6 est inoffensive dans les quantités usuelles pour la fabrication des compléments, mais à partir de 2 grammes, des troubles physiques et neurologiques peuvent apparaître.

Dosage élevé de vitamine B12 en cas de désintoxications

Il existe aussi d’autres cas où un surdosage extrême de vitamines B12 peut contribuer au succès d’une thérapie. En effet, de fortes doses d’Hydroxocobalamine peuvent être introduites afin de traiter une intoxication à un poison mortel: le Cyanure. En effet un métabolite de l’Hydroxocobalamine se lie avec le cyanure et permet son évacuation de l’organisme. Par ailleurs, des fortes doses de Méthylcobalamine sur des rats, mais aussi des humains, se sont révélés être efficaces sur la régénération des nerfs 7-8.

Vitamine B12 orale – Surdose

On connait depuis de longues décennies les bienfaits des thérapies par injections intramusculaires de B12. Aujourd’hui, les chercheurs commencent à admettre qu’une prise orale peut être aussi efficace qu’une injection mensuelle10.

Des préparations orales de vitamines B12 telles que comprimés, capsules ou gouttes à dosage très élevé peuvent apporter des résultats comparables aux injection intramusculaires. 

Dans une situation normale (individu en bonne santé), une dose orale de 150 à 250 μg/jour est suffisante. Si un trouble gastro-intestinale est reconnu, le dosage quotidien doit être au minimum de 500 μg pour que les besoins soient couverts avec certitude.

Comme un surdosage est pratiquement impossible, la tendance actuelle chez les producteurs est d’offrir des préparations de vitamines B12 avec de fortes doses. De telles préparations peuvent être consommées par tous sans danger réel. Néanmois prendre des hautes doses de vitamine B12 sans justification n’est pas recommandé. C’est pourquoi les dosages supérieurs à 500 μg sont parfois critiqués.

Par ailleurs, beaucoup de naturopathes recommandent une prise quotidienne plutôt qu’une grande dose par mensuelle ou hebdomadaire. En effet, les injections ou prise orale à très haute dose font monter très rapidement le niveau de B12 dans le sang. Dans la très grande majorité des cas, un dosage de 250 à 500 µg devrait suffire à répondre aux besoin journaliers.

Sources

1 Jansen T, Romiti R, Kreuter A, Altmeyer P. Rosacea fulminans triggered by high-dose vitamins B6 and B12. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2001 Sep;15(5):484-5.
2 Sherertz EF. Acneiform eruption due to „megadose“ vitamins B6 and B12. Cutis. 1991 Aug;48(2):119-20.  (Abstract)
3 Braun-Falco O, Lincke H. The problem of vitamin B6/B12 acne. A contribution on acne medicamentosa. MMW Munch Med Wochenschr. 1976 Feb 6;118(6):155-60. (Abstract)
4 Eussen SM, de Groot LM, Clarke R, et al.Oral Cyanocobalamin Supplementation in Older People With Vitamin B12 Deficiency: A Dose-Finding Trial.Arch Intern Med. 2005;165(10):1167-1172. doi:10.1001/archinte.165.10.1167.
5 Rajan, S., Wallace, J. I., Brodkin, K. I., Beresford, S. A., Allen, R. H. and Stabler, S. P. (2002), Response of Elevated Methylmalonic Acid to Three Dose Levels of Oral Cobalamin in Older Adults. Journal of the American Geriatrics Society, 50: 1789–1795. doi: 10.1046/j.1532-5415.2002.50506.x
6 John P. Thompson, Timothy C. Marrs Hydroxocobalamin in cyanide poisoning December 2012, Vol. 50, No. 10 , Pages 875-885 (doi:10.3109/15563650.2012.742197)
7 Kuwabara S, Nakazawa R, Azuma N, Suzuki M, Miyajima K, Fukutake T, Hattori T Intravenous methylcobalamin treatment for uremic and diabetic neuropathy in chronic hemodialysis patients. In: Intern Med (1999 Jun) 38(6):472-5
8 Tetsuya Watanabe, Ryuji Kaji, Nobuyuki Oka, William Bara, Jun Kimura, Ultra-high dose methylcobalamin promotes nerve regeneration in experimental acrylamide neuropathy, Journal of the Neurological Sciences, Volume 122, Issue 2, April 1994, Pages 140-143, ISSN 0022-510X, http://dx.doi.org/10.1016/0022-510X(94)90290-9.
9 Butler CC, Vidal-Alaball J, Cannings-John R, McCaddon A, Hood K, Papaioannou A, Mcdowell I, Goringe A. Oral vitamin B12 versus intramuscular vitamin B12 for vitamin B12 deficiency: a systematic review of randomized controlled trials. Fam Pract. 2006 Jun;23(3):279-85. Epub 2006 Apr 3. Review. PubMed PMID: 16585128.



Schreib einen Kommentar