Pilules de vitamine B12

Comprimés, cachets, pastilles, dragées de vitamine B12 

Pilules de vitamine B12

Pilules de vitamine B12: Test complet – quels sont les meilleurs produit? Comment choisir la vitamine B12? Informations sur les additifs dans les pilules.

Comprimés de vitamine B12: Attention à bien choisir

Résumé

  • Les comprimés de B12 peuvent contenir des additifs douteux.
  • Il existe 4 types de molécules actives qui ont chacune des propriétés uniques.
  • Le dosage des comprimés de B12 varie de 3µg à 5000µg.

Quels sont les éléments à surveiller lorsque l’on achète des comprimés de vitamine B12? Comment trouver la préparation qui convient? Etant donné que les comprimés de B12 contiennent des adjuvants qui sont parfois controversés, il es préférable de se renseigner au préalable avant d’acheter un produit qui peut être déconseillé. Cet article a pour but d’apporter les informations nécessaires pour prendre une décision éclairée.

Test des différents comprimés de B12 sur le marché.

Aller directement à la section de test.

Pilules et pastilles à sucer

Parmi toutes les formes de suppléments de vitamine B12, les pilules (aussi appelées comprimés ou cachets) sont une des formes posologiques les plus fréquentes et leurs propriétés sont bien documentées 1-2. On compte au sein de cette catégorie de produits de deux types d’applications:

  • Pilules/comprimés à sucer ou à mâcher, application sublinguale
    Absorption d’une partie de la vitamine B12 par les muqueuses buccales

  • Cachets à avaler de vitamine B12
    Absorption par le système digestion

Les comprimés à sucer peuvent êtres utiles en cas de troubles de l’assimilation dans le système digestif, mais ils contiennent très souvent des additifs. Nous allons nous pencher sur ces types de suppléments de plus près dans cet article. 

Vitamine B12: les différentes principes actifs

La vitamine B12 n’est pas une vitamine ordinaire, il existe plusieurs formes de vitamine qui sont utilisables de différentes façons par notre organisme. Alors quels sont les différents principes actifs dans les pilules de B12, et comment se différencient-ils?

Actuellement, quatre formes de vitamine B12 sont utilisées pour la confection des compléments alimentaires de B12. Ces différentes formes sont rassemblées dans le tableau comparatif ci-dessous. Même si elle participent toutes à lutter contre les carences en B12, elles ont cependant des applications thérapeutiques spécifiques. 

Cyanocobalamine

Non, forme artificielle

Forme synthétique, n’existe pratiquement pas dans la nature et dans l’organisme: doit donc être métabolisée pour devenir active.

Peut être transformé par l’organisme en B12 active et an cyanure (le poison). Les fumeurs ou les personnes intoxiquées doivent donc opter pour une autre forme. Requiert de nombreux processus métaboliques pour devenir active.

B12 bon marché, beaucoup d’études dans le domaine. Permet de couvrir les besoins journaliers des personnes en bonne santé. A éviter pour les fumeurs ou dans en cas d’intoxication au cyanure. 

Méthylcobalamine

Alimentation, cellules corporelles, système nerveux

Coenzyme bio-identique. Peut-être directement assimilé.

Sous cette forme la B12 peut circuler dans les cellules du corps. Modalité souvent employée. Effet détoxiquant.

Relativement couteuse. Recommandé pour tous les types d’applications.

Adénosylcobalamine

Alimentation, cellules corporelles

Coenzyme Bio-identique. Peut-être directement assimilé.

Forme de B12 présente dans les réserves hépatiques et dans les mitochondries. Effet détoxiquant.

Relativement couteuse. Recommandé pour tous les types d’applications.

Hydroxocobalamine

Alimentation, précurseur métabolique

Forme naturelle de vitamine B12 telle que produite par les bactéries ou dans l’alimentation. Se conserve très bien dans le sang, durée d’efficacité idéale.

Plus facile a assimiler que la Cyanocobalamine, capacité de réserves idéales. Participe à la détoxication.

Difficile à préserver sous forme de solide. Excellent pour remplir les réserves de l’organisme. Recommandé pour tous les types d’applications.

Selon nous, les meilleurs formes en préparation pharmaceutiques de B12 sont les formes naturelles, c’est a dire la Méthylcobalamine, l‘Adénosylcobalamine et l‘Hydroxocobalamine. Ces formes sont présentes dans notre organisme et naturellement dans l’alimentation. L’Adénosylcobalamine n’est pas considérée comme un supplément alimentaire dans certains pays dont l’Allemagne, mais heureusement cet isomère peut être facilement synthétisé par notre organisme en présence d’autres isomères dans l’organisme.

La Cyanocobalamine est une forme artificielle de vitamine B12 qui comporte un nombre important d’inconvénients pratiques et n’est par recommandé d’un point de vue naturopathique.

Un mélange d’Hydroxocobalamine et de Méthylcobalamine représente une solution idéale, car la biodisponibilité de la Méthylcobalamine se combine avec la longue durée d’efficacité de l’Hydroxocobalamine optimisant ainsi l’effet positif sur l’organisme.

Pastilles de B12 à sucer ou comprimés à avaler?

Une carence de vitamine B12 résulte dans la plupart des cas de trouble de l’assimilation dans le système digestif. Étant donné que la vitamine B12 peut être absorbée par les muqueuses buccales, les comprimés à sucer peuvent dans ce cas présenter l’avantage d’outrepasser la voie digestive et de permettre d’emprunter la voie d’assimilation buccale. Les études cliniques sur la question ont montré des résultats positifs dans l’application sublinguale de la Méthylcobalamine ainsi que la Cyanocobalamine 3.

À très haute dose à partir de 1000 µg,  la prise sublinguale perd de son intérêt car à ce niveau, les troubles d’assimilation sont compensés par le phénomène de diffusion passive. En cas d’infection parasitaire, on pense que les préparations sublinguales peuvent présenter des avantages, mais les études manquent pour confirmer cette hypothèse.

Dosage des pilules de vitamine B12

La fourchette de dosage des pilules de vitamine B12 disponible sur le marché est extrêmement large, de 3 à 5000 µg. Mais alors comment savoir laquelle vous convient?

Cela dépend entièrement de la raison pour laquelle vous consommez la préparation. Les besoins journaliers se situent autour de 2,5 à 3µg pour un adulte en bonne santé. Un élément à prendre en considération: Quelque soit le dosage de la préparation, dans le meilleur cas, seul 1,5 µg de vitamine B12 n’est assimilable via le facteur intrinsèque (la voie d’absorption „normale“). Additionnellement, 1% environs de la dose présente dans le système digestive est absorbée par voie de diffusion passive. Donc de facto, l’assimilation totale est une combinaison de ces deux facteurs 4.

Pour plus d’information sur ce sujet vous pouvez consulter l’article sur le Dosage de la vitamine B12: Voici un rapide aperçu.

Remplissage des réserves de l’organisme

1000 – 2000 µg/j 

11 – 21 µg

Apports journaliers

3 x 3 – 5 µg ou 1 x 250 – 500 µg

3 – 7 µg

Traitement en cas de malabsorption

300 – 1000 µg

3 – 10 µg

La vitamine B12 non utilisée est facilement évacuée de l’organisme par les urines, c’est pourquoi on dit qu’il est fortement improbable pour ne pas dire impossible de surdoser la vitamine B12. Les spécialistes proposent volontiers de prendre des doses très élevées afin d’assurer un approvisionnement optimal 5.

Comment et quand doit-on prendre de la vitamine B12?

Des essais cliniques ont montré que les résultats sont meilleurs lorsque la vitamine B12 est consommée à jeun. En effet les risques d’interaction sont réduits dans cette situation. De nombreux aliments entravent le processus d’assimilation correct de la vitamine B12 par l’organisme de sorte qu’une portion encore plus faible n’est finalement assimilée.

Comprimés de B12 – adjuvants en majorité

Bien que les comprimés de vitamine B12 sont sans doute une des formes les plus agréables à absorber, ils comportent cependant des inconvénients non négligeables: ces pilules ne se fabriquent pas sans l’aide d’additifs dont il faut avoir connaissance. Le consommateur averti achète le plus souvent des préparations de vitamine pour prévenir ou traiter des problèmes de santé et souhaite avoir la certitude que ces compléments alimentaires ne sont pas bourrés d’agents artificiels. C’est également le cas de la vitamine B12 car dans les faits la vitamine représente une fraction de la pilule, montant en micro-grammes.

On trouve un nombre particulièrement important d’additifs dans les pilules ou pastilles à sucer car dans ce cas il ne s’agit pas seulement de la consistance et de la couleur mais aussi du gout et des propriétés de dilution dans la bouche. De ce fait on trouve très souvent des ingrédients douteux: édulcorants, arômes, colorants.

Comprimé oral de B12, la pureté est un critère crucial

Selon nous, la pureté des suppléments de B12 est un critère de qualité décisif. Pas seulement seulement à cause des effets négatifs des additifs, mais aussi car il n’est pas claire dans quelle mesure ces ingrédients peuvent inhiber l’absorption de vitamine B12. Il est possible que le contact avec des substances chimiques puissent avoir une influence négative sur les isomères moins stables: Méthylcobalamine et Adénosylcobalamine. Ici aussi, les études manquent.

Vous trouverez ci-dessous un tableau listant les additifs les plus fréquents dans les pilules. Toutes ces substances sont autorisées et considérées comme inoffensives par les autorités sanitaires. Cependant, du point de vue naturopathique il en est tout autrement. Les édulcorants en particulier sont très fortement remis en cause car ces substances sont nuisibles au métabolisme des sucres et endommage le foie. La question fondamentale est de se demander si cette substance a une place légitime et fonctionnelle dans le contexte d’une préparation pharmaceutique de B12.

La vitamine B12 est dosée en quantité tellement faible qu’il n’est pas envisageable d’obtenir des comprimés pures. Ces préparations requièrent au minimum la présence de cellulose ou de farine de riz comme support. Dans l’idéal, ce sont les uniques substances présentes en plus de la vitamine car on pense que les autres additifs chimiques peuvent avoir un effet irritant sur les muqueuses digestives.

Certains ingrédients additionnels de ces préparations sont très controversés. Nous avons effectué un marquage de couleur de ces différents additifs, vert (pas ou peu toxique), douteux (jaune) et de ceux qu’il est préférable d’éviter totalement (rouge).

Cellulose (E 460)

Inoffensif, ingrédient d’origine végétale, non-digéré par l’organisme donc rejeté dans les excréments.

Cellulose Microcristalline

Idem, peut cependant passer les parois intestinales, les effets sont inconnus, pas d’effet adverse connue à ce jour.

Croscarmellose de Sodium

Provient de la cellulose, considérée comme inoffensive.

Glycerine (E 422)

Peut être soit synthétisé chimiquement ou végétale. La Glycérine est considérée comme inoffensive.

Orthophosphate de calcium (E 341)

Considéré comme inoffensif, à haute dose peut entrainer une déperdition de l’organisme en Calcium.

Acide stéarique (E 570)

Saponification de matière grasse végétale ou animale, peut provenir d’OGM.

Dioxyde de silicium (amorphe)

Provient du sable, aussi autorisé dans certains produits certifiés bio. Contient souvent des nano particules dont les risques sont inconnus.

Hydroxydes de Fer (E 172)

Considéré comme inoffensif.

Xylitol (E 967)

Provient de bois de boueau 

Mannitol (E 421)

Peut avoir un effet laxatif, peut provenir d’OGM.

Sorbitol (E 420)

Peut avoir un effet laxatif, peut provenir d’OGM.

Stevia

Des effets positifs ET négatifs ont été montrés lors de test laboratoire sur des animaux.

Stéarate de magnésium, Sels de magnésium d’acide gras (E 470 b)

Composés de magnésium liés à des acides gras saturés, peut venir d’origine végétale ou animale et d’OGM. Selon des études, pose des problème d’assimilation.

Bixyde de Titane (E 171)

Considéré comme inoffensif, mais peut être cancérigène à haute dose, des effets négatif ont étés montrés lors de tests de laboratoire sur des animaux. Le risque de toxicité des nano-paticules n’est pas à écarter.

Aspartame (E 951)

Edulcorant, controversée car apparemment extrêmement néfaste, fortement déconseillée, peut provenir d’OGM.

Vitamine B12 pilules ou gélules?

Du point de vue thérapeutique, ainsi que dans de nombreuses études, les pilules de vitamine B12 se sont révélées efficaces pour traiter une situation de carence et couvrir les besoins journalier.

Cependant, d’une manière général, il est recommandé d’opter pour des gélules car celle-ci contient beaucoup moins d’additifs en tout genre et offrent donc vraisemblablement la meilleure efficacité. Les gélules contiennent souvent de la cellulose comme ingrédient unique. Il constituent ainsi avec les sprays buccaux de B12, contenant souvent uniquement de la glycérine, la forme la plus pure de préparation de vitamine B12.

Sources

Andres, E., Dali-Youcef, N., Vogel, T., Serray, K. and Zimmer, J. (2009), Oral cobalamin (vitamin B12) treatment. An update. International Journal of Laboratory Hematology, 31: 1–8. doi: 10.1111/j.1751-553X.2008.01115.x
2 Takasaki Y, Moriuchi Y, Tsushima H, Ikeda E, Koura S, Taguchi J, Fukushima T, Tomonaga M, Ikeda S, Effectiveness of oral vitamin B12 therapy for pernicious anemia and vitamin B12 deficiency anemia The Japanese Journal of Clinical Hematology [2002, 43(3):165-169]
3 Sharabi A, Cohen E, Sulkes J, Garty M. Replacement therapy for vitamin B12 deficiency: comparison between the sublingual and oral route. Br J Clin Pharmacol 2003;56:635–638
4 Berlin H,   Berlin R, Brante G  . Oral treatment of pernicious anemia with high doses of vitamin B12 without intrinsic factor. Acta Med Scand 1968;184:247-258
5 Eussen SM, de Groot LM, Clarke R, et al. Oral Cyanocobalamin Supplementation in Older People With Vitamin B12 Deficiency: A Dose-Finding Trial. Arch Intern Med. 2005;165(10):1167-1172. doi:10.1001/archinte.165.10.1167.




Schreib einen Kommentar