Dosage de la vitamine B12

Apports recommandé en B12 

Dosage de la vitamine B12

Dosage de la vitamine B12: quel dosage est optimal? Pourquoi les dosages des suppléments varient autant? Comment combler les besoins journaliers?

Dosage de la vitamine B12 : que faire?

Résumé

  • Le besoins en vitamine B12 dépendent de nombreux facteurs.
  • Une grosse dose permet d’assimiler autant de vitamine B12 que plusieurs petites.
  • Les comprimés oraux ont un dosage moyen de 150-500 µg.
  • Des doses élevées sont nécessaires en cas de maladie ou de malabsorption.

Si vous faites une recherche des différents dosages des compléments de vitamine B12 disponibles sur le marché, vous vous apercevrez rapidement qu’ils varient énormément d’un produit à l’autre: l’éventail va de 3 mcg (ou µg) à 1000 mcg. Différentes études rapportent des conclusions très différentes sur le sujet. Alors quel est le dosage optimal? Nous allons tenter d’éclaircir les points essentiels de cette question majeure.

On pense que les besoins journaliers d’un homme en bonne santé varient entre 1,5 – 2 µg. Comme la totalité de la vitamine B12 est absorbée via la nourriture ou les compléments alimentaires, notre organisme requiert des quantités supérieures. L’institut américain de médecine et l’institut de veille sanitaire français conseillent une dose quotidienne de 2,4 µg. En Allemagne, l’institut de nutrition DGE recommande 3µg par jour. Mais on entend souvent claironner que notre organisme a besoin de beaucoup plus de vitamine B12.

Vitamine B12 : dosage par profil

Fondamentalement, les études montrent que le dosage varie en fonction des besoins de chaque personne. Ces profils peuvent se diviser en cinq catégories différentes: 

Dosage Faible
(faible supplémentation)

3-50 µg

Une dose quotidienne couvrant la moitié des besoins journaliers

  • Très bonne santé
  • Nombreuses autres sources de vitamine B12 dans l’alimentation
  • Pas de tension émotionnelle ou de stress

10 µg

Dosage Moyen
(C)

150-250 µg

Couvre bien les besoins journaliers pour les personnes en bonne santé

  • Végane
  • Végétarien ayant des apports faibles en vitamine B12 
  • Grossesse 
  • Phase de stress léger ou infection

250 µg

Dosage plus important
(Besoins accrus)

300-500 µg

Couvre les besoins quotidiens en cas de trouble d’assimilation.

  • Problèmes gastro-intestinaux
  • Personnes âgées
  • Allaitement
  • Stress au travail et dans le vie privée
  • Alimentation malsaine
  • Drogues & Alcool
  • Prise régulière de médicaments
  • Maladie chronique
  • Pratique sportive intensive

500 µg

Haute dose
(Traitement de carence)

1000-3000 µg

Traitement de maladies et recharge des réserves

  • En cas de carence importante B12 et d’anémie
  • Maladies graves

1000 µg

Megadose
(pour application spéciale)

5000 – 10000 µg

Traitement de maladies

  • Applications thérapeutiques

Cas particuliers

Vitamine B12: dosage et assimilation

Comment se fait-il que les besoins en vitamine B12 puissent être aussi diffus? Cette énigme se résout simplement en comprenant le mécanisme d’assimilation de la vitamine B12 par l’organisme. La méthode la plus évidente est l’assimilation par le système digestif, ensuite par les muqueuses buccales et enfin directement en injection sous-cutanées.

La vitamine B12 provenant de l’alimentation ou de suppléments peut être assimilée par l’organisme via deux mécanismes différents:

  • Dans l’intestin grêle (iléon) via le facteur intrinsèque (FI);
  • Par les muqueuse buccales ou de l’intestin grêle par la diffusion passive.

La capacité d’assimilation via le facteur intrinsèque est limitée à 1,5 – 2 µg par repas. Cela s’explique par le fait que le complexe FI-vit. B12 est absorbé par l’organisme via des récepteurs de l’iléon qui sont en nombres limités. Ces récepteurs ne peuvent donc absorber que 1,5 à 2 µg maximum de vitamine B12. Cependant quelques heures plus tard, les récepteurs sont à nouveau disponibles pour absorber de la vitamine B12. 

En revanche, si de grandes quantités de vitamine B12 sont absorbées, une part supplémentaire est assimilée sans le facteur intrinsèque par un phénomène appelé la diffusion passive. Ce processus permet d’absorber 1 à 2 % de la vitamine B12 ingérée. Le reste est éliminé dans l’urine.

Dosage de la vitamine B12 : calcul

Pour les individus en bonne santé, l’assimilation de la vitamine B12 se calcule de la manière suivante:

Assimilation = 1,5 + Quantité ingéré/100

Les premiers 1,5 µg correspondent à l’assimilation par la voie du facteur intrinsèque, et la deuxième partie par la voie du transport passif.

S’il s’agit d’un complément alimentaire de 200 µg: 1,5 µg  + 200/100 µg = 3,5 µg

Ce calcul du montant assimilé est largement réduit en cas de troubles de l’assimilation. Pour plus d’informations vous pouvez consulter l’article Malabsorption de la vitamine B12.

Dose unique ou dosage réparti ?

Un critère important pour le dosage de la vitamine B12 est le fait de savoir si le complément est ingéré en prise unique ou en plusieurs prise étalées tout au long de la journée.

Notre organisme est habitué à plusieurs petites doses de vitamine B12 qui sont réparties tout au long de la journée, c’est ce qui explique pourquoi l’assimilation via le facteur intrinsèque est limité à une proportion maximale de 1,5 – 2 µg.

En terme de quantité assimilée, deux prises de 3µg correspondent environ à une dose unique de 150 µg:

Deux prises 3 µg: 2 mal 1,5 µg = 3 µg
Dose unique 150 µg: 1,5 + 150/100 µg = 3 µg

Si vous souhaitez combler vos manques par des petites doses, il faut alors répartir 3 prises sur la journée. A contrario en prise unique, il faut des doses uniques très élevées pour correspondre au montant équivalent via la diffusion passive.

Vitamine B12 à haute dose

Une dose élevée de vitamine B12 en prise unique peut suffit à combler les besoins de plusieurs jours. En effet certains spécialistes américains recommandent la prise de doses hebdomadaires de 2000 µg. Le calcul pour combler le besoin de la semaine se fait ainsi: 

1,5 µg + 2000/100 µg = 21,5 µg

Cependant certains naturopathes remettent en cause l’efficacité de cette méthode. Il recommande plutôt des apports plus modérés et constants. Le niveau de vitamine B12 dans le sang est beaucoup plus délicat pour notre organisme et pour les organes d’élimination.

Dosage de la vitamine B12 et différentes applications

Avec ses connaissances sur le processus d’assimilation de la vitamine B12 on peut comprendre beaucoup mieux quel type de dosage est approprié ou recommandé pour quel cas de figure.

DGE: Institut allemand de nutrition 1

3 µg

Multiple sur la journée

FI + Diffusion Passive

1 – 3 µg

Vegan Society 2

Präparat 10 µg

Dose unique

FI + Diffusion Passive

1 – 2 µg

Études actuelles/pers. en bonne santé 3

4 – 7 µg

Multiple sur la journée

FI + Diffusion Diffusion

2 – 4 µg

Études actuelles/anémie 4

500 – 600 µg

Dose unique

Diffusion Passive

5 – 6 µg

Malgré ces dosages très différents, il apparait clairement que la portion effective de vitamine B12 assimilée par l’organisme est très similaire. Les différences restantes s’explique de manière très simple.

C’est notamment évident pour les cas de patients souffrant d’anémie. Ces individus ont des besoins accrus car non seulement l’assimilation par le facteur intrinsèque est inefficace mais la maladie affecte également le processus de diffusion passive.

Par ailleurs, le décalage entre les niveaux recommandés pour les individus en bonne santé par l’institut DGE de nutrition allemande et les études plus récentes s’explique par le fait que le DGE prend en compte des données optimales pour des individus en pleine santé. En revanche les études actuelles ont tendance à rapporter des chiffres moins optimistes qui prennent en compte des niveaux de santé moyen, ce qui constitue un vrai décalage.

Combien de B12 me faut-il?

La question „combien me faut-il de vitamine B12?“ n’a pas de réponse universelle et certaine. Il faut d’abord se poser les question suivantes:

  1. Sous quelle forme va-t-on prendre la vitamine: doses quotidiennes uniques ou plusieurs doses par jour?
  2. quelle est la capacité d’absorption?

Le tableau ci-dessous compile les différentes recommandations de dosages de suppléments de vitamine B12 selon différentes études. Ces informations permettent de conclure que les doses uniques puissent couvrir à elles seules les besoins journaliers.

Cette matrice montre quelle proportion est utile en présence de troubles spécifiques d’assimilation de vitamine B12. Par exemple l’alcool, les médicaments, et les problèmes dans le appareil gastro-intestinal sont des sources très fréquentes de problèmes de ce genre. Ces derniers sont particulièrement fréquents chez les personnes âgées, c’est pourquoi la vitamine B12 est souvent très mal assimilée chez les personnes âgées.

Personne en bonne santé

FI + Diffusion Passive

150 – 250 µg

3 x 2 – 5 µg

Médicaments, beaucoup d’alcool 5

FI réduit, Diffusion Passive réduite

250 – 500 µg

Inutile

Après opération sur le sys. dig., prob gastro-intest 6,7

FI très réduit, Diffusion Passive réduite

500 µg

Inutile

Personnes âgées 8

FI très réduit, Diffusion Passive réduite

500 – 1000 µg

Inutile

Patient anémique 4

FI inexistante, Diffusion Passive réduite

500 – 1000 µg

Inutile

La prise de petites portions de vitamine B12 plusieurs fois par jour est tout à fait logique dans le cas d’une personne en bonne santé car l’assimilation se fait très bien via la facteur intrinsèque. Pour toutes les formes de troubles de l’assimilation, cette option est incertaine. C’est pourquoi on utilise des doses plus élevées pour garantir bénéficier de la diffusion passive.

Quel est le dosage correct de la vitamine B12?

Pour un individu en bonne santé qui ne souffre pas de trouble de l’assimilation, une dose correcte est une dose qui couvre à elle seule les besoins quotidiens. Concrètement cela correspond à un dosage unique de 150 à 250 µg.

En cas de besoins accrus ou en cas de troubles de l’assimilation le dosage recommandé se trouve entre 300 et 500 µg. En l’absence de facteur intrinsèque, cette dose est suffisante pour couvrir les besoins et prévenir une carence.

Les personnes mangeant des quantités modérées de viande et de produits laitiers et souhaitant par conséquent avoir des compléments de vitamine B12, de faibles doses  de 3 à 50g suffisent à couvrir leur besoins (à mettre en parallèle avec leur état de santé et leur régime). Ici on peut estimer théoriquement comment l’alimentation peut apporter de vitamine B12, dans de nombreux cas la prise de compléments alimentaires est superflue. Cependant, en période de stress, ou en cas de problèmes liés à l’environnement, ou d’irritation du tractus gastro-intestinal (ou appareil digestif), les besoins augmentent et l’alimentation même riche en B12 peut être insuffisante.

Selon les études cités pour nombreuses personnes âgées et personnes anémiques une dose de 350 µg est toujours en dessous de la frontière recommandée. Dans tous les cas ces personnes doivent consulter l’avis d’un médecin. Par ailleurs, pour de nombreuses personnes âgées, on recommande souvent une supplémentation permanente car les capacités d’assimilation sont fortement endommagées et les besoins ne sont pas couverts. Dans ce genre de cas on met souvent en place un traitement d’appoint avec des doses élevées allant de 1000 à 3000 µg. 

Surdosage de vitamine B12

La vitamine B12 est une des rares vitamines considérées n’ayant pas d’effets secondaires notables et donc ne présentant pas de risque de surdosage. En effet, il n’est pas rare que l’on recommande de couvrir les besoins avec certitude. Ce que le corps n’utilise pas est simplement rejeté dans les urines. Aux Etats-Unis, la plupart des suppléments ont un dosage de 1000 à 2000 µg, chose qui est absolument impensable en France.

Cependant, il ne faut pas forcer: la plupart des individus peuvent très bien couvrir leurs besoins avec une dose quotidienne de 150 à 500 µg. Les dosages supérieurs sont pertinents dans le cadre d’applications thérapeutiques accompagnées pas un médecin spécialisé. Comme nous l’avons mentionné plus haut, la prise de doses inférieures est plus délicate sur l’organisme.

Injection de B12 – Dosage

Les injections permettent d’outrepasser le mécanisme complexe de l’assimilation. La vitamine B12 est directement injectée dans le tissu musculaire entrant ainsi dans le circuit sanguin. Dans ce cas 40 à 70% de la dose injectée est utilisée par l’organisme, et permet donc de couvrir les besoins pour une semaine ou même un mois. C’est pourquoi on pratique les injections avec une certaine distance (1 à plusieurs semaines) afin de minimiser l’effort au maximum. Ainsi on peut couvrir les besoins de certaines personnes avec 4 injections de vitamine B12 par an seulement. Pour plus d’informations sur les injection vous pouvez consulter l’article sur ce thème.

Vitamine B12 sublinguale

La vitamine B12 peut être absorbée par les muqueuses buccales (et nasales) c’est pourquoi il existe sur la marché des pastilles à sucer, des gouttes et des sprays à la vitamine B12 et plus rare on trouve aussi des sprays nasaux.

Afin de pouvoir bénéficier au maximum de ce mécanisme, la vitamine B12 doit être maintenue longtemps en contact avec les muqueuses de la bouche. Ce processus est similaire à celle de l’assimilation par les muqueuses de l’iléon (bas intestin grêle). Par ailleurs, il n’est pas clair quelle proportion de la vitamine B12 avalée après le bain de bouche à la B12 est finalement assimilé pas l’intestins. 9-10

La supériorité ou l’infériorité de cette voie d’assimilation sublinguale n’a pas pu encore confirmée clairement par des études scientifiques. Et le dosage et l’efficacité de cette méthode reste encore donc à vérifier. Mais semblerait cependant que l’efficacité soit similaire. 

Cette méthode présente un avantage incontestable de facilité de manipulation pour les individus craignant les aiguilles ou ne pouvant avaler de pilules.

Conclusion

Comme dans bien des cas la vérité sur les proportions correctes de traitement est à contrebalancer. Alors que beaucoup de produits ont des dosages très faible de 3 µg seulement, il semblerait que du point de vue thérapeutique les doses élevées du 1000 µg soient efficaces.

Un complément de 250 µg est un dosage élevé si on compare avec la moyenne des aliments les plus riches en B12 (3,5 µg/100g). Mais ce dosage semble approprié car il permet de couvrir les besoins journaliers.

Si l’on préfère prendre des dosages plus faibles, il faut les répartir au long de la journée (doses multiples de 2-5 µg) et dans ce cas, les prises se rapprochent plus des niveaux que les aliments pourraient apporter.

Comme cela semble irréaliste pour beaucoup de personnes, on peut finalement recommander d’opter pour un complément unique par jour avec un dosage de 150 à 250 µg.

Sources

  1. Deutsche Gesellschaft für Ernährung, Österreichische Gesellschaft für Ernährung, Schweizerische Gesellschaft für Ernährungsforschung, Schweizerische Vereinigung für Ernährung (Hrsg.) „Referenzwerte für die Nährstoffzufuhr“ 1. Auflage, 5., korrigierter Nachdruck, DGE, Bonn 2013 http://www.dge.de/modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=3&page=7
  2. http://www.vegansociety.com/lifestyle/nutrition/b12.aspx
  3. Mustafa Vakur Bor, Kristina M von Castel-Roberts, Gail PA Kauwell, Sally P Stabler, Robert H Allen, David R Maneval, Lynn B Bailey Ebba Nexo „Daily intake of 4 to 7 µg dietary vitamin B-12 is associated with steady concentrations of vitamin B-12–related biomarkers in a healthy young population“ Am J Clin Nutr 2010 91: 3 571-577; First published online January 13, 2010. doi:10.3945/ajcn.2009.28082.
  4. Berlin, H., Berlin, R. and Brante, G. (1968), ORAL TREATMENT OF PERNICIOUS ANEMIA WITH HIGH DOSES OF VITAMIN B12 WITHOUT INTRINSIC FACTOR. Acta Medica Scandinavica, 184: 247–258. doi: 10.1111/j.0954-6820.1968.tb02452.x
  5. ANDRÈS, E., DALI-YOUCEF, N., VOGEL, T., SERRAJ, K. and ZIMMER, J. (2009), Oral cobalamin (vitamin B12) treatment. An update. International Journal of Laboratory Hematology, 31: 1–8. doi: 10.1111/j.1751-553X.2008.01115.x
  6. Barbara M Rhode et al. Treatment of Vitamin B12 Deficiency after Gastric Surgery for Severe Obesity. Obesity Surgery May 1995, Volume 5, Issue 2, pp 154-158
  7. C. Poitou Bernert, C. Ciangura, M. Coupaye, S. Czernichow, J.L. Bouillot, A. Basdevant, Nutritional deficiency after gastric bypass: diagnosis, prevention and treatment, Diabetes & Metabolism, Volume 33, Issue 1, February 2007, Pages 13-24, ISSN 1262-3636, http://dx.doi.org/10.1016/j.diabet.2006.11.004.
  8. Eussen SM, de Groot LM, Clarke R, et al. Oral Cyanocobalamin Supplementation in Older People With Vitamin B12 Deficiency: A Dose-Finding Trial. Arch Intern Med. 2005;165(10):1167-1172. doi:10.1001/archinte.165.10.1167.
  9. Sharabi, A., Cohen, E., Sulkes, J. and Garty, M. (2003), Replacement therapy for vitamin B12 deficiency: comparison between the sublingual and oral route. British Journal of Clinical Pharmacology, 56: 635–638. doi: 10.1046/j.1365-2125.2003.01907.x
  10. Georges Delpre, Pinhas Stark, Yaron Niv, Sublingual therapy for cobalamin deficiency as an alternative to oral and parenteral cobalamin supplementation, The Lancet, Volume 354, Issue 9180, 28 August 1999, Pages 740-741, ISSN 0140-6736, http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(99)02479-4.



Schreib einen Kommentar