Vitamines B12 Analogues

Pseudo vitamine B12: Spiruline, Chlorella, Nori, etc. 

Vitamines B12 Analogues

Analogues de vitamines B12: les algues (spiruline et chlorella) contiennent de la pseudo-vitamine B12. Cette forme non-active est nuisible à l’organisme.

Vitamine B12 et vitamine B12 Analogue

Les analogues de vitamines B12, aussi appelés pseudo vitamine B12, sont des molécules très similaires à la vitamine B12 du point de vue structurel mais qui ne sont pas actives dans le corps. Au contraire, bien souvent ces molécules sont nuisibles à notre organisme car elle empêchent ou inhibent l’absorption des formes actives de vitamine B12.

Il y a encore quelques années, les scientifiques n’étaient pas en mesure de différencier les deux types de B12 (actives: biodisponibles ou ou analogues: nuisibles) car les tests utilisés à cet effet n’offraient pas la précision nécessaire. Aujourd’hui la technique de chromatographie sur papier a permis de révéler des quantités importantes d’analogues de B12 dans de nombreux aliments. Cette découverte a „brisé le mythe“ sur certains aliments qui étaient par avant considérés comme d’excellente source de vitamine B12, et qui se sont malheureusement révélés contenir principalement des analogues de B12. 

Ce constat concerne particulièrement les véganes et végétariens pour qui une source de vitamine B12 végétale est essentielle car elle permet de se dispenser de prendre des suppléments de B12. Malheureusement à ce jour, aucune source de vitamine B12 végétale n’a été certifiée. Voici des exemples les plus connus d’aliments d’origine végétale contenant des analogues de vitamine B12 que l’on supposait dans le passé renfermer de la vitamine B12:

  • Spiruline (algue bleue verte utilisée depuis des millénaires dans la cuisine sud-américaine)) 1
  • Nori (algue rouge utilisé dans la cuisine par exemple coréenne)2
  • Miso (aliment japonais traditionnel qui se présente sous forme de pâte fermentée)3
  • Wakame (algue comestible populaire en cuisine japonaise et cuisine coréenne) 4

Malgré cette découverte, certains de ces aliments sont encore marquetés comme des sources de vitamine B12 végétale pour des raisons commerciales évidentes. Ironiquement, à haute dose les analogues de vitamine B12 peuvent aggraver une carence en vitamine B12 5.

Analogues de vitamine B12: définition

La vitamine B12 (cobalamine) est une très grosse molécule qui interagit et se lie avec d’autres groupes moléculaires au sein de notre organisme. Différentes formes de B12 se forment en fonction de quelles molécules se lient avec la vitamine B12. Ces assemblages permettent d’expliquer les différentes dénominations des différentes formes de B12: La Méthylcobalamine est issue d’une liaison entre la cobalamine et un groupe méthyle, et de même la Cyanocobalamine est issue de l’assemblage d’un groupe cyano- et de cobalamine. 

Dans l’organisme, la vitamine B12 à une action de coenzyme: molécule dont le rôle bio-actif est rendu possible par d’autres enzymes. Toutefois, il n’y a que deux formes de vitamine B12 qui sont des coenzymes actifs dans l’organisme en tant que tels:

Deux autres formes de cobalamine peuvent peuvent être métabolisées sous forme bio-actives par notre organisme: Cyanocobalamine et Hydroxocobalamine. Elles ne sont pas directement actives mais constituent de bons précurseurs pour la formation des coenzymes bio-disponibles. 

Au delà de ces formes, il existes d’autre formes de vitamines B12 qui ne sont pas utilisables par notre corps. En revanche, toutes ces molécules appartiennent au groupe des molécules encore plus grosses appelé Corrinoïdes, molécules qui comme la vitamine B12 possèdent un atome de cobalt au centre de la structure moléculaire.

Quelques-uns de ces Corrinoïdes possèdent des structures chimiques très similaires à la vitamine B12, mais n’ont pas de rôle physiologique dans l’organisme, bien au contraire ces molécules sont même nuisibles 6.

Analogues-vitamine-b12

Analogues de vitamine B12: Inactifs et nuisibles

Les formes analogues de vitamine B12 causent des problèmes du point de vue des mesures mais provoquent également des interactions négatives dans l’organisme. D’une certaine manière, elles dupent notre organisme qui les confond avec les formes biodisponibles de B12. Ces pseudo-molécules font concurrence à la vitamine B12 active car elles se lient aussi avec les molécules de transport qui servent à l’assimilation de la B12, bloquant de ce fait l’assimilation des formes actives.

Le nombre et la capacité des ces molécules de transport étant limités, l’analogue de la vitamine B12 prend la place de la vitamine B12 active compromettant de ce fait le processus d’assimilation de notre organisme. Plus les quantités de vitamine B12 sont élevées plus il est difficile au corps de profiter des molécules actives.

Différentes études ont pu démontrer que les formes analogues de B12 pouvaient se lier à toutes les molécules de transport responsables de l’assimilation correcte de la vitamine B12. On trouve parmi elles, le facteur intrinsèque , qui est responsable de l’assimilation de la vitamine B12 de l’alimentation, tout comme les récepteurs correspondant dans les parois de l’intestin grêle 7. C’est ainsi que l’on peut affirmer que les analogues de B12 ne sont pas seulement inutiles, mais bel et bien nuisibles à notre organisme.

Les formes d’analogues de vitamine B12 sont tellement similaires qu’elles trompent les instruments de mesure, car non différenciables par le test du sérum sanguin avec les formes actives de B12. C’est pourquoi les résultats de ce test peuvent très bien cacher une carence. Heureusement d’autres test existent de nos jours qui permettent de mesurer les carences avec beaucoup plus de précision 8-9, notamment le test urinaire MMA

Vitamine B12 et analogues: une trop légère différence 

Plusieurs options ont été mises au loin afin de mesure la teneur en vitamine B12 dans un échantillon, mais presque aucuns ne donnent de réelles précisions sur la différence entre formes actives et analogues.

Microbiologie

Croissance de micro-organismes qui dépendent de la présence de vit. B12

Elevé
(exception: bact. Ochromonas malhamensis)

Protéine-R 

Mesure de la quantité de B12 qui se lie avec la protéine R

Elevé

Facteur intrinsèque (FI)

Mesure de la quantité de B12 qui se lie au FI

Faible mais existant

Dilution des radioisotopes (RIDA): Radioisotope dilution assay

Idem que pour la méthode FI

Faible mais existant

Chromatographie sur papier

Analyse des structures moléculaires

Analogues peuvent être identifiés, mais molécule par molécule

On s’aperçoit ici que seule la méthode de chromatographie sur papier offre la possibilité de savoir avec précision s’il s’agit d’analogues ou réellement de vitamine B12.

Test sanguin et Pseudo B12

Etant donné que le test du sérum sanguin repose sur le méthode du Facteur Intrinsèque (FI), il n’offre donc pas de distinction entre les analogues et les formes actives de B12.

Les méthodes modernes pour établir avec certitude s’il y a une carence de B12, mais aussi pour vérifier si des aliments contiennent de la vitamine B12 active ou non, sont basées sur la mesure de produits métaboliques précis en non la mesure imprécise de la vitamine B12 en elle-même. Cette méthode permet d’avoir des résultats plus précis sur l’activité effective de la vitamine B12. Chez les individus, la référence en la matière est le test urinaire MMA. Quand un aliment permet de réduire le niveau d’acide Méthylmalonique (ang. Methylmalonic acid: MMA), on peut être sûr que cet aliment contienne principalement de la vitamine B12 active.

Source de B12 végane et pseudo B12

Comme expliqué plus haut, cette information sur les analogues de B12 est particulièrement pertinente pour les personnes ayant un régime végane et cherchant de ce fait une source végétale fiable de B12. Presque toutes les sources supposées de B12 végétales se sont révélées contenir principalement des analogues et non des formes actives, bio-disponibles.

Les trouvailles sur les algues sont très interessantes: elles rapportent que les algues fraiches contiennent effectivement de la vitamine B12 mais qu’une fois séchées les molécules mesurées sont des analogues 2. Le processus de déshydratation des végétaux semble donc provoquer une réaction chimique qui détériore la vitamine B12. 

La vitamine B12 n’est pas produite par des plantes mais des bactéries. La teneur en vitamine B12 ou en analogues varie ainsi énormément en fonction de la faune bactérienne que la plante abrite. Cette faune sensible peut varier fortement d’une année à l’autre. C’est pourquoi les résultats des études menées sur la question offrent des résultats tellement différents 10. Ainsi, par exemple on peut citer le cas de la chlorella: d’après une étude 10 les chercheurs auraient trouvé des niveaux élevés de B12 tandis qu’un autre rapport scientifique établit des résultats nulles 11.

Jusqu’à ce jour aucune source de B12 végétale n’a donc été révélée ou du moins aucune qui soit en mesure de faire baisser le niveau de MMA, marqueur fiable de carence. Ceci-dit, les études cliniques font défaut sur des questions importantes comme la différence de niveau au sein d’une catégorie de végétaux en fonction de leurs origines. On peut toutefois affirmer qu’à ce jour les sources fiables végétales de B12 sont inexistantes ou inconnues. Qui plus est de nombreux chercheurs mettent les consommateurs en garde contre les effets adverses d’inhibition de l’assimilation de la vitamine B12 active, effets que les analogues de B12 notamment les algues provoquent.

Les sources possibles de vitamine B12 qui n’ont pas été totalement exclues pour leur teneur en analogues de B12 sont les algues suivantes: Chlorella, Aphanizomenon Flos-aquae, Dulse, et Coccolithophorid. Les autres algues contiennent des niveaux trop importants d’analogues, et donc entrainent la malabsorption de vitamine B12 active.

Sources

1. Watanabe F, Katsura H, Takenaka S, Fujita T, Abe K, Tamura Y, Nakatsuka T, Nakano Y. Pseudovitamin B(12) is the predominant cobamide of an algal health food, spirulina tablets. J Agric Food Chem. 1999 Nov;47(11):4736-41.

2. Yamada K, Yamada Y, Fukuda M, Yamada S. Bioavailability of dried asakusanori (porphyra tenera) as a source of Cobalamin (Vitamin B12). Int J Vitam Nutr Res. 1999 Nov;69(6):412-8

3. Treuesdell, D. D., Green, N. R. and Acosta, P. B. (1987), Vitamin B12 Activity in Miso and Tempeh. Journal of Food Science, 52: 493–494. doi: 10.1111/j.1365-2621.1987.tb06650.x

4. Yamada S, Shibata Y, Takayama M, Narita Y, Sugawara K, Fukuda M. Content and characteristics of vitamin B12 in some seaweeds. J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 1996 Dec;42(6):497-505.

5. Dagnelie PC, van Staveren WA, van den Berg H. Vitamin B-12 from algae appears not to be bioavailable. Am J Clin Nutr. 1991;53:695-7.

6. Carmel R, Karnaze DS, Weiner JM. Neurologic abnormalities in cobalamin deficiency are associated with higher cobalamin ‚analogue‘ values than are hematologic abnormalities. J Lab Clin Med. 1988 Jan;111(1):57-62

7. Bunge MB, Schilling RF. Intrinsic factor studies. VI. Competition for vit. B12 binding sites offered by analogues of the vitamin. Proc Soc Exp Biol Med. 1957 Dec;96(3):587-92. PubMed PMID: 13505799.

8. Murphy, M. F., Sourial, N. A., Burman, J. F., Doyle, D. V., Tabaqchali, S. and Mollin, D. L. (1986), Megaloblastic anaemia due to vitamin B12 deficiency caused by small intestinal bacterial overgrowth: possible role of vitamin B12 analogues. British Journal of Haematology, 62: 7–12. doi: 10.1111/j.1365-2141.1986.tb02894.x

9. J. Fred Kolhouse, M.D., Haruki Kondo, M.D., Nancy C. Allen, R.N., Elaine Podell, A.B., and Robert H. Allen, M.D. „Cobalamin Analogues Are Present in Human Plasma and Can Mask Cobalamin Deficiency because Current Radioisotope Dilution Assays Are Not Specific for True Cobalamin“ N Engl J Med 1978; 299:785-792October 12, 1978DOI: 10.1056/NEJM197810122991501

10. Kittaka-Katsura H, Fujita T, Watanabe F, Nakano Y. Purification and characterization of a corrinoid compound from Chlorella tablets as an algal health food. J Agric Food Chem. 2002 Aug 14;50(17):4994-7

11. Pratt R, Johnson E. Deficiency of vitamin B12 in Chlorella. J Pharm Sci. 1968 Jun;57(6):1040-1



Schreib einen Kommentar