Vitamine B12 et Acide Folique

Vitamine B9 et B12 

Vitamine B12 et Acide Folique

Vitamine B12 et acide folique: effets dans l’organisme. Doit-on les prendre ensemble? Pourquoi une carence en B12 déclenche une carence en acide folique?

Vitamine B12, acide folique et homocystéine

La vitamine B12 et l’Acide Folique (aussi appelé vitamine B9 ou Folates) ont un lien très étroit en ce qui concerne leurs actions réciproques. Ces deux substances participent à la fabrication de la Méthionine-Synthétase qui elle même intervient dans la reconversion de l’Homocystéine (nocive à haute dose) en Méthionine.

La vitamine B12 est responsable de l’activation de l’Acide Folique dans la mesure ou cette molécule est transformée en sa forme bio-active (Tétrahydrofolate) par un processus en plusieurs étapes incluant. C’est ainsi qu’une carence en vitamine B12 conduit indirectement à une carence en Acide Folique. Même si les quantités d’Acide Folique sont suffisantes dans l’organisme, il se peut qu’elles ne puissent pas remplir son rôle s’il n’y a pas suffisamment de vitamine B12, car dans ce cas elle stagne principalement dans sa forme inactive.

Réciproquement la vitamine B12 ne peut pas remplir son rôle de recyclage de l’Homocystéine sans présence d’Acide Folique. On peut dire en quelques sortes que ces deux vitamines dépendent l’une de l’autre. Avant d’entrer plus en détails dans la question de leur interdépendance, passons tout d’abord en revue les caractéristiques essentielles du rôle de chacune de ces substances.

Acide Folique ou Folates ?

L’acide folique est une molécule synthétique que le corps ne peut utiliser en tant que telle. La forme naturelle et bio-active de cette substance porte le nom de folate et peut être utilisée dans l’organisme sous différentes déclinaisons chimiques. Normalement notre organisme est capable d’assimiler l’Acide Folique et de le métaboliser en Folates. Toutefois, comme cela n’est pas toujours le cas, des préparations pharmaceutiques contenant des folates sous forme bio-active (plutôt que de l’acide folique) sont désormais disponibles à la vente.

Carence en B12 = Carence en Folates

Comme une carence en vitamine B12 entraine une carence en folates, cela signifie que la vitamine B12 a un double rôle au sein du métabolisme cellulaire. Ces deux vitamines remplissent des fonctions essentielles de notre organisme et sont cruciales pour le maintien de la santé. Parmi les fonctions de l’acide folique, on compte:

  • Division cellulaire
  • Fabrication de l’hémoglobine
  • Fabrication des muqueuses 
  • Synthèse de l’ADN
  • Métabolisme des protéines
  • Métabolisme des matières grasses

Par conséquent, une carence en Acide Folique peut mener à des symptômes préoccupants: anémie, dépression, troubles gastro-intestinaux, perte de poids, etc.

Acide Folique et Grossesse

Une situation particulièrement préoccupante est le cas de carence en Acide Folique pendant la grossesse. En effet, cette carence peut mener à des fausses couches, malformations, naissances prématurées, cardiopathies congénitales, ou des problèmes de croissance1. L’acide folique joue un rôle essentiel dans le développement du tube neural, première étape de la formation du système nerveux, mais aussi dans le processus de croissance cellulaire, et dans la synthèse de l’ADN. L’Acide Folique est la seule vitamine qui peut empêcher une malformation congénitale très grave liée à un défaut de fermeture du tube neural appelée Spina Bifida. C’est pour cela que les femmes enceintes doivent impérativement veiller à ce que leur apports en Acide Folique et en vitamine B12 soient suffisants2.

Les besoins en Acide Folique sont pratiquement doublés pendant la grossesse et sont assez difficiles à couvrir par le biais unique de l’alimentation. C’est pourquoi les carences sont particulièrement fréquentes. Pendant la grossesse, les médecins conseillent souvent de prendre des suppléments d’Acide Folique dont le dosage peut varier entre 400 et 800 µg.

De même pendant l’allaitement, les besoins sont également accrus. C’est ainsi que la prise de compléments alimentaires peut également se justifier ici aussi.

Acide Folique et conception

Les femmes qui souhaitent avoir des enfants peuvent commencer à augmenter leur apports en Acide Folique avant la grossesse. Car durant les premières semaines de grossesse, les femmes ne sont pas nécessairement certaines si elles sont enceinte. En effet, c’est souvent entre la deuxième et la quatrième semaine qu’elle ont recours au tests de grossesse. Mais c’est notamment dans cette phase particulièrement critique du développement de l’embryon que la présence d’Acide Folique est cruciale.

C’est pourquoi il faut augmenter les apports en Acide Folique dès que le désire de conception se faire ressentir. De cette manière, des réserves corporelles d’Acide Folique sont constituées et pourront servir à accompagner le processus de grossesse.

Toutefois la rumeur selon laquelle la prise d’acide folique augmentent les chances de conception est inexacte.

Besoins journaliers – Acide Folique et Vitamine B12.

D’après l’Anses, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, les besoins en Acide Folique s’élèvent à environ 300 µg/j pour les adultes,  de 150 à 250 µg/j chez les enfants et à 400 µg/j pour les femmes enceintes.

1 à 4 /4 à 7 ans

120 µg /140 µg

7 à 10 /10 à 13 ans

180 µg / 240 µg

A partir de 13 ans

300 µg

Femmes enceintes

550 µg

Femmes qui allaitent

450 µg

Les apports moyens en Acide Folique dans la population française (données INCA2) sont de 227 µg/j chez les enfants de 3 à 17 ans et de 287 µg/j chez les adultes de 18 ans-79 ans. Ces apports sont plus élevés pour la population masculine aussi bien chez les enfants que chez les adultes4. En Allemagne, 80% de la population présente une carence faible mais non critique en Acide Folique5.

Aliments riches en Acide Folique (Folates)

Ce nutriment, comme beaucoup d’autres est sensible à la chaleur, et la cuisson entraine des déperditions considérables de l’ordre de 50 à 70%. Les herbes et légumes frais et crus sont les meilleures sources de folates. Au lieu de frire ou sauter les aliments, il peut être recommandé de les cuire doucement à la vapeur car cela permet de préserver une plus grande quantité de nutriments dont les folates (vitamine B9).

Aliments riches en Folates – Tableau

Les aliments suivants contiennent des quantités importantes de folates (vitamine B9)6:

Foie (Boeuf)

590

Germes de Blé

520

Poix Chiches

340

Chou Vert: Kale (Cru)

185

Persil

150

Épinards

145

Laitue

145

Mangue Sèche

140

Cacahuètes (grillées)

125

Graines de tournesole

120

Poireau (Cru)

100

Riz sauvage

95

Flocons d’avoine

85

Camembert

65

Cerises (Fraiches)

75

Pousses de Soja (Conserve)

65

Asperges (Cuites)

60

Quinoa, Amaranth

50

Olives (Huile)

50

Compléments de vitamine B9 et B12

Du fait de l’interdépendance entre la vitamine B12 et l’acide folique, il existe de nombreuses préparations pharmaceutiques combinant les deux substances.

Comme dans le cas la vitamine B12, la vitamine B9 existe sous plusieurs formes. Une forme prometteur et récemment développée est l’utilisation direct de l’acide 5-méthyltétrahydrofolique (aussi appelé L-5-Méthyl-THF, L-Méthylfolate, MTHF ou 5-Méthyl-THF) en complément alimentaire. C’est la forme telle qu’elle est dans le sang et en interaction avec la vitamine B12. Cette molécule est commercialisée en France sous le nom de Metafolin® (Marque déposée par Merck)7

La prise direct d’acide 5-Méthyltétrahydrofolique est avantageuse par rapport aux autres formes synthétiques d’acide folique car celles-ci doivent être métabolisées plusieurs fois dans l’intestin avant de devenir active et donc utile pour l’organisme (voir graphique ci-dessous). La dernière étape de ce processus métabolique (la transformation du 5,10-Méthyl-Tétrahydrofolate en L-5-Méthyl-THF) est souvent entravée par un trouble enzymatique fréquent chez de nombreux individus. D’ou l’intérêt de la prise de MTHF.

Le dosage habituel de ce traitement est de 200 à 800 µg par dose.

Comprimés, gélules ou injections ?

Les préparation pharmaceutiques d’acide folique sont sous forme de pilules mais les capsules sont également très fréquentes. Les injections existent mais plus rarement et sont souvent administrées au patients anémiques.

Les capsules et les injection ont l’avantage d’être plus pures en terme de composition, car elle ne contiennent pas autant d’additifs que les comprimés (pilules, dragées, pastilles) peuvent contenir.

Acide Folique et complexe de vitamines B

L’acide folique est également appelée vitamine B9 et fait donc partie du complexe des vitamines B. Comme le terme d’acide folique est souvent mieux connu, on utilise ce terme-là mais les deux sont utilisables et sont des synonymes (tels la vitamine C et l’acide ascorbique).

Les vitamines du groupe B fonctionnent de manière interdépendante. Le rapport entre la vitamine B12, B9 et B6 est particulièrement étroit. Elle participent toutes notamment au recyclage de l’homocystéine.

Acide Folique, Folates et vitamine B12

Comment fonctionne exactement l’interaction entre la vitamine B12 et la vitamine B9? Il faut simplement comprendre un petit processus chimique. Comme nous l’avons expliqué plus haut, l’Acide Folique n’est pas utilisable en tant que tel par l’organisme. Il doit être transformé en sa forme active dans l’intestin grêle par un processus métabolique en plusieurs étapes. Cette forme active porte le nom de Tétrahydrofolate (THF).

Dans le sang, la vitamine B9 circule sous forme d’acide 5-méthyltétrahydrofolique (5-Methyl-THF, MTHF). Cette molécule joue à une sorte de ping-pong avec un groupe Méthyle.

Le MTHF donne son groupe Méthyle à la vitamine B12 (Cobalamine) la convertissant ainsi en Méthylcobalamine. Simultanément, MTHF-Acide Folique se transforme lui même en sa forme active: le Tétrahydrofolate. La Méthylcobalamine donne par la suite son groupe méthyle qui par une étape de reconstruction de l’Homocystéine est transformée en Méthionine.

homocysteine-vitamineb12-convertion

Une fois ce cycle accompli, un nouveau cycle démarre: la prochaine molécule libre de Cobalamine réagit avec la prochaine molécule MTHF et ainsi de suite. Par ce processus, l’Homocystéine nocive (à haute dose) est transformée en Méthionine, substance très importante. En parallèle, l’acide folique est transformé dans sa forme active. Cette réaction est la clé de voute de nombreux processus métabolique importants pour le maintien en bonne santé.

S-Adénosylmethionine (SAM)

La Méthionine provenant de cette réaction est transformée en SAM par d’autres processus métaboliques. Cette molécule est une des plus importantes dans la fabrication des neurotransmetteurs et pour la méthylation de l’ADN. 

Cette molécule détermine la manière dont certains gènes de notre génome sont lus et exprimés et a donc des effets très profonds sur tout l’organisme. 

Dans cette réaction la molécule SAM perd son groupe méthyle et se transforme en Homocystéine, puis le cycle décrit plus haut peut recommencer.

vitamine-B12-methionine

 Sources

1 Scholl TO, Johnson WG: Folic acid: influence on the outcome of pregnancy. Am J Clin Nutr 71, Suppl 5 (2000) S1295-S1303

2 Greenberg JA, Bell SJ, Guan Y, Yu YH: Folic acid supplementation and pregnancy: more than just neural tube defect prevention. Rev Obstet Gynecol 4 (2011) 52-59

3-4 Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail: https://www.anses.fr/fr/content/vitamine-b9-ou-acide-folique

5 Heseker H, Mensink GBM: Lebensmittelverzehr und Nährstoffzufuhr im Kindes- und Jugendalter. Ergebnisse aus den beiden bundesweit durchgeführten Ernährungsstudien VELS und EsKiMo. In: Deutsche Gesellschaft für Ernährung (Hrsg.): Ernährungsbericht 2008. Bonn (2008) 49-92

6 Prof. Dr. Helmut Heseker, Dipl. oec. troph. Beate Heseker; Die Nährwerttabelle, 2. Aufl., 2012, Neuer Umschau Buchverlag

7 http://www.merckmillipore.de/chemicals/metafolin-/c_4SOsHfETxroAAAE3QohJyIPG

 




Schreib einen Kommentar